L'éveil

Novembre- décembre, je suis anéantie, je n'ai plus gout à rien, je ne m'intéresse plus à rien. J'ai bientôt 40 ans, je me sens extrêmement seule et je n'ai même plus de boulot, car je viens de demander une rupture conventionnelle. Je m'ennuie dans ma vie, même si ma famille est présente, je sombre dans un gouffre. Je n'ai plus envie de vivre.

 

C'est alors que le 5 janvier, sans comprendre comment, par l'intermédiaire de Facebook (et oui outil de guidage important...) je me retrouve à participer à une séance de médiumnité collective. La médium s'appelle Florence Hubert, elle ressemble à vous, à moi. Elle explique son parcours puis "se connecte avec les défunts" prêts "à passer dans son tuyau" comme elle dit. Elle dit "j'ai devant moi un homme d'une cinquantaine d'année, il se tient le ventre. C'est quelqu'un qui a du finir ses jours à l’hôpital. Son prénom commence par un C. Et il me montre un M, certainement la première lettre du prénom de la personne présente dans cette salle. Ça parle à quelqu'un ? A qui est ce C." Et pendant 2 heures elle va délivrer les messages des défunts aux personnes sur terre. Les messages sont touchants, vibrant d'amour et de bienveillance. Les détails sont incroyables (ce que les défunts portent comme habit, comme bijou, les signes distinctifs qu’ils peuvent faire avec la main lorsqu'ils s'en vont, les surnoms qu'ils utilisaient...). Je suis sidérée. Je découvre une nouvelle réalité et avec elle c'est toute ma conception de la vie qui se modifie. Si on peut communiquer avec nos défunts, c'est donc qu'il y a quelque chose après la vie.

 

A la fin de la séance, je file acheter son livre et lui demande une dédicace. Et je lui dis '"je suis complétement perdue dans ma vie, je ne sais plus quoi faire, pourriez vous m'aider ?". Elle me répond qu'elle ne peut pas m'aider mais que sa "sœur" Babeth fait des guidances en numérologie karmique. Elle me la présente, et dédicace mon livre. Je m'entretiens rapidement avec Babeth Renaudon qui me dit que les séances se passent par téléphone et qu'il suffit de l'appeler pour prendre rdv. Je reprends mon livre, puis une fois dans ma voiture, je lis la dédicace : "Quelle belle personne vous êtes, restez le surtout. Tout le bonheur arrive pour vous." Je m'effondre, de toute ma vie jamais un message ne m'a apporté autant d'espoir. Et à ce moment là Dieu (;-)) sait que j'en ai besoin...

Écrire commentaire

Commentaires: 0